Présidentielle, tout reste à faire : prenez le pouvoir !

Le 18 mars, c’est une nouvelle campagne qui commence. A cette date, tous les candidats à l’élection présidentielle seront connus et nous entrerons dans le temps de la cristallisation politique. C’est d’autant plus vrai cette année puisque plus d’un électeur sur 3 ne sait pas encore s’il se rendra aux urnes le 23 avril prochain selon la nouvelle enquête Ipsos-Cevipof  publiée aujourd’hui dans le journal Le Monde. Ajoutez-y un taux de sûreté de choix de moins de 60% et il y a donc dans notre pays largement plus d’indécis que de personnes qui ont pris une décision. Bref, tout reste à faire et celles et ceux qui hésitent n’ont pas à se laisser impressionner : ils peuvent faire la décision dans le sens qu’ils jugent souhaitable. Prenez le pouvoir !  Lire la suite

La fabrique de l’actualité

francois-lo-presti-afpSi l’actualité ne fait pas l’information, force est de constater que les médias font l’actualité. Mais pas l’information. La couverture médiatique de ce dimanche politique en apporte une illustration éclatante. Revue de presse. Lire la suite

Le Monde : manipulations en Syrie contre Mélenchon

lemonde-fr« MM. Fillon et Mélenchon doivent enfin s’exprimer sur la reprise de Palmyre par Daech ». Le titre a valeur d’injonction et la note que Jean-Pierre Filiu publie le 30 décembre sur son blog Le Monde et que le journal s’empresse de relayer en Une de son site ne laisse pas de place au doute : le quotidien de l’après-midi entend terminer l’année comme il l’a commencée, par une propagande de la plus mauvaise foi à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon, et, l’occasion faisant le larron, par une pique adressée à François Fillon maintenant que le journal a fait d’Emmanuel Macron son nouvel étendard. Mais une fois encore, à mordre le trait pour assouvir leurs desseins prosélytes, Le Monde et les donneurs de leçons qu’il entretient laissent apparaître à leur corps défendant l’impasse de la pensée unique qu’ils véhiculent. Lire la suite

Macron, les médias, leurs étrennes

macronLa trêve des confiseurs approche et tout ce que le système compte de valets médiatiques s’empresse de dispenser ses étrennes à celui dont elle s’accommoderait parfaitement qu’il soit roi, Emmanuel Macron. Du Monde à Radio-France, les faiseurs d’opinion, parés du sempiternel masque de l’objectivité journalistique conquise par d’autres, ont multiplié cette semaine les articles promotionnels à la gloire du nouveau fils prodigue comme autant de gages de bonne foi. A l’heure de basculer dans la nouvelle année, on n’est en effet jamais trop prudent et le favori Fillon ne saurait aller sans sa roue de secours Macron. Lire la suite