Droits et fiers : insoumis !

Une vague s’est levée et ne retombera pas. Le souffle de l’insoumission a réveillé la force du peuple.  Les gens ont réaffiché leur dignité volée en repartant à la conquête de leur souveraineté. Ils se sont mis en mouvement et sont maintenant un mouvement.  Les acquis de la campagne de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise sont immenses.

Mais le système a senti le vent du boulet. La France Insoumise n’a rien à voir avec le diable de confort qu’est le Front national qui se trouve placé là à point nommé pour assurer la victoire de M. Macron. Alors la France Insoumise doit être tuée dans l’œuf et la Caste médiatico-politique s’y emploie depuis 72h en érigeant une polémique sur la « consigne de 2ème tour ». En vain. Une page s’est tournée dans le rapport du citoyen au fait politique. Ceux-là sont restés à la précédente quand la force du peuple est déjà d’être en train d’écrire la suivante. Lire la suite

Du simulacre des suspensions de campagne

La campagne doit être menée à son terme. La démocratie est un bien trop précieux pour que nous acceptions que l’obscurantisme nous la confisque. Mais prémunissons-nous aussi contre ceux qui veulent la manipuler. Ceux qui quelques minutes après les événements des Champs Elysées annonçaient la suspension de leur campagne ont été les premiers à instrumentaliser le sujet. Ce n’est pas acceptable. Face aux uns et malgré les autres, plus que jamais, le vote de dimanche devra être un vote de raison et non d’émotion. Lire la suite

Hollande s’en prend à Mélenchon : le retour du refoulé de 2005

Invité de l’émission C dans l’air sur France 5 ce dimanche 16 avril, François Hollande a cru bon de profiter de cette tribune pour une fois encore s’en prendre à Jean-Luc Mélenchon. Face à la vague populaire qui monte, le chef de l’état se pose une fois encore en rempart du système qui vacille. C’est Pâques et le chef de bande du Oui de 2005 est ressuscité. Lire la suite

Devant Mélenchon et la force du peuple, le système en auto-défense

Le meeting de Marseille et le dépassement dans les sondages de François Fillon auront été les coups de trop : brusquement le système s’est cabré et s’est mis à tenter d’enrayer par tous les moyens la montée inexorable vers le second tour de Jean-Luc Mélenchon. Toute la bonne presse est appelée à cotiser derrière ses leaders. Les uns caricaturent et salissent le candidat de la France insoumise ; les autres déforment ses propos ou s’inventent des dangers imaginaires. Revue de presse et d’estrades. Lire la suite