A bâtons rompus, épisode 1

Nouveau rendez-vous désormais régulier, l’émission A bâtons rompus se propose d’initier chaque semaine en une dizaine de minutes un débat que nous vous invitons à prolonger et enrichir de vos commentaires et analyses.

A bâtons rompus, épisode 1 c’est ici et maintenant.

Au programme cette semaine, Macron après l’été confronté à la vague destituante.

Prélèvement à la source : mascarade et enfumade

Emmanuel Macron se prétend autant Saturne que Jupiter. Ainsi, ses sorties à première vue iconoclastes sont-elles bien souvent dictées par un souci de gérer au mieux et à son propre bénéfice les temporalités politiques. La réforme du prélèvement à la source en est un exemple frappant qui saute immédiatement aux yeux de ceux que le président n’arrive pas à faire sauter à la corde. Lire la suite

Ecologie : l’hégémonie à petits pas

Rien ne sert d’avoir raison tout seul si l’on ne s’attelle pas à la tâche de contribuer à la propagation et à l’imprégnation des idées par le plus nombre. Là où l’on fait preuve de constance et de résolution, les premières grappes arrivent à maturité en cette rentrée.  En effet, après les évolutions du discours macronien en termes de géopolitique, le clan du président se voit progressivement contraint d’envisager la question écologique comme un effet de système. En atteste le constat désormais partagé par Jean Pisani-Ferry, rédacteur du programme du candidat Macron, dans le JDD : « La transition écologique doit structurer la mutation de notre modèle de développement ». De telles évolutions, fussent-elles circonstancielles, doivent être lues avec gourmandise : elles participent de la mutation du sens commun. Lire la suite

Benalla : la milice macroniste qui menaçait l’Assemblée

Tout s’accélère : Alexandre Benalla, le bras armé d’Emmanuel Macron, avait apprend-on un badge d’accès à l’hémicycle de l’Assemblée nationale. La milice privée de l’exécutif avait donc ses entrées dans le temple républicain du législatif. L’affaire n’ébranle plus simplement l’Etat, elle dévoile l’atteinte portée à la République. Lire la suite

Quand Castaner manipule l’Europe

Décidément ceux qui se targuent de parler le plus d’Europe sont aussi ceux qui l’utilisent aux fins les plus bassement politiciennes. Voyez M. Castaner. Dans une « Lettre ouverte aux Républicains » publiée ce jeudi dans Le Figaro, le délégué général de LREM parle soi-disant d’Europe pour mieux couvrir une tentative de récupération purement électoraliste tout en servant un indigent gloubi-boulga idéologique. Lire la suite

Disqualifier pour mieux régner. Ou pas…

Décidément, si l’usage des antagonismes est devenu un élément répandu en politique, la compréhension de ceux-ci et l’utilisation qui en est faite se pose comme un révélateur de la nature même des structures et des idées. Lire la suite