De la santé publique au salut public

Pour ce 8ème épisode de Quartier constituant, nous recevions Frédéric Pierre, docteur en science politique, sociologue, chargé de recherche au CNRS, et spécialiste des questions de santé. L’occasion d’une analyse sans concession de la destruction programmée de notre système sanitaire, mais l’occasion aussi de penser le retour de l’utilité sociale comme un élément constituant et d’agrégation populaire.

Macron ou la solitude du mensonge

Des menteurs et des incompétents, tel est en résumé le jugement porté par les Français sur Emmanuel Macron et son gouvernement selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Franceinfo et Le Figaro. Ce sondage ne serait rien s’il ne marquait très clairement la juxtaposition de celles et ceux qui prêtent encore foi aux dires de l’exécutif avec le socle électoral d’Emmanuel Macron. Hors LREM, une césure s’opère donc : non seulement Emmanuel Macron est seul, mais la légitimité que lui a conféré l’élection a disparu. Lire la suite

Réhabiliter les travailleurs pour refonder le peuple

Tribune également publiée sur le site de Reconstruire.

Ce 1er mai, le muguet restera confiné. Loin des défilés, la journée internationale des travailleurs n’en trouvera pas moins un écho retentissant à l’heure où s’effondrent les constructions économiques et les représentations sociales qui structuraient l’ordre ancien. L’activité de celles et ceux qui font au quotidien tourner le pays est enfin réhabilitée. Alors que la France et le monde affrontent un virus qui joue le rôle d’un grand révélateur, les “premiers de corvée” sont aussi indispensables que les “premiers de cordée” sont inutiles. Lire la suite

De la désobéissance

Que la sécession ait lieu à titre personnel ou que la rupture se glisse jusque dans les rouages institutionnels, la désobéissance s’impose peu à peu à tous. L’idée avance par la nécessité de l’action quand s’écroule l’ordre ancien. Cette rupture du consentement traduit aussi l’arrivée à maturité du processus de perte de légitimité des gouvernants qui couve depuis des années et vis-à-vis duquel la crise sanitaire joue un rôle de catalyseur. Revue de détail. Lire la suite

Souveraineté : derrière le mot 

« Souveraineté » ! Le mot est actuellement sur toutes les lèvres. Au point que les journaux Libération et Le Monde se précipitent pour sortir le même jour un papier qui en partie le réhabilite. Qu’il me soit permis de penser que, derrière l’effet de mode, cette concomitance cache alors un piège politique. Souverainisme, et partant de là souveraineté, sont des mots épouvantail brandis par les uns, des mots totem pour d’autres. De fait ils peuvent recouvrir des acceptions multiples. Allant, dans certaines bouches, jusqu’à être la négation même de ce qu’ils devraient signifier : le primat d’une souveraineté populaire permanente et inaliénable. Lire la suite

Homogénéisation populaire

Editorial de la feuille constituante du lundi 20 avril à retrouver sur Les Constituants (ici version allongée).

Il est des moments où l’Histoire s’accélère. En ces circonstances, et si l’on se garde du piège de l’union nationale de circonstance, la menace de dislocation peut paradoxalement amener à renforcer l’homogénéité populaire, prémisse à des lendemains qui chantent. Lire la suite

Décontaminer l’Ecole

Macron et son ministre Blanquer peuvent bien prêcher l’usage des gestes barrières, ils sont de ceux qui dans les faits cherchent à abattre des digues. De manière cynique, ils instrumentalisent la crise du coronavirus pour réduire l’école à sa visée utilitariste et réaliser les vieilles lunes libérales en matière d’éducation. Jusqu’à réduire élèves et enseignants au rang de dommages collatéraux d’une guerre que Macron entend de plus en plus livrer au nom du grand capital. Lire la suite

Macron confisque la refondation

Ma réaction au discours d’Emmanuel Macron dans une tribune à retrouver sur GG, le média libre.

L’intervention du chef de l’Etat était attendue. Pourtant très vite, l’assoupissement gagnait jusqu’aux plus attentifs. Même rhétorique guerrière qu’il y a trois semaines, même stratification de la société en lignes de front, même aveux d’impuissance : pour un peu on aurait cru à une rediffusion !

Lire la suite sur le site de QG

La légitimité de Macron en question

Ma tribune dans Marianne le lundi 13 avril.

La crise de légitimité couve depuis trop longtemps pour que l’incurie paroxystique de l’impolitique gouvernementale et de système, entendre par impolitique ce qui est contraire à une politique d’intérêt général, ne se traduise pas quasi instantanément en sortie de confinement par un ultime effondrement du consentement.

Retrouvez la suite sur le site de Marianne en cliquant ici.

Le déconfinement est aussi politique

Tribune publiée sur le Huffington Post samedi 11 avril avec Sacha Mokritzky avec qui je viens de sortir Retraites, impasses et perspectives, Vers le mouvement populaire, livre augmenté du chapitre Coronavirus, Solder les comptes (Editions du Borrego)

À « ceux qui ne sont rien » et qui font tenir le pays: rendez-vous à l’heure du déconfinement. Il serait en effet naïf de croire qu’Emmanuel Macron et son gouvernement ne poursuivrons pas leur cynique agenda politique. Nous devrons solder les comptes et jeter les bases d’une autre société.

Lire la suite sur le Huffington Post