Fusion des universités de l’est parisien : libéralisme et autoritarisme font bon ménage

image upecLe démantèlement de l’Université du savoir, de la connaissance et des qualifications dans l’est parisien, c’est maintenant.  Jeudi 26 juin, au prix d’un nouveau  passage en force, le conseil d’administration de l’université Paris Est Créteil (UPEC) devrait en effet se prononcer sur le projet de fusion de l’UPEC et de l’UPEM (Université Paris Est Marne). Voilà les étudiants de l’est parisien populaire jetés en pâture dans les griffes des financiers et plongés dans la sempiternelle « concurrence libre et non faussée ». Lire la suite

La France explose, l’Etat implose

brochure_france_eclateArticle publié dans le numéro 1438 de l’hebdomadaire A Gauche

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu : la réforme territoriale et le redécoupage de la France en 13 maxi-régions métropolitaines avaient pour corollaire inévitable la réforme de l’Etat, sa réorganisation, la redéfinition de ses missions et de la place du service public. Alors que le projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) revient au Parlement pour une seconde lecture à la fin du mois, la réforme de l’Etat bat elle aussi son plein. Mais à couvert, et en abandonnant ce qui fait sens pour notre appartenance nationale. Lire la suite

Loi à durée déterminée : Mandon et Macron même combat

images (14)On connaissait la loi à géométrie variable si chère à François Hollande et qu’instille le projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République de la République (NOTRe). En guise de complément, on découvre la loi à durée déterminée : le 1er mai, le secrétaire d’état à la réforme de l’Etat et à la simplification Thierry Mandon proposait ainsi dans une interview au Figaro de mettre en place des « lois à durée déterminée ». La contractualisation de la loi se poursuit à marche forcée pour mieux rompre avec la volonté générale et la souveraineté populaire. Lire la suite

Des collectivités locales à l’Etat, le dépeçage continue

Thierry-MandonLa crise de légitimité du gouvernement n’y aura pas suffi : Thierry Mandon a présenté mercredi 10 septembre en Conseil des ministres sa feuille de route pour réformer l’Etat. Le dépecer eut été un terme plus approprié ! Lire la suite