Fillon : le contrat et la morale contre la Loi et la vertu

François Fillon présentait lundi 13 mars son « projet pour la France ». Si la mise à l’amende des salariés par la fin des 35 heures et la retraite à 65 ans, la ponction dans les poches des Français par la hausse de la TVA, ou encore la saillie contre les fonctionnaires ont à juste titre retenu l’attention, la proposition de François Fillon de mettre en place un « code de conduite des membres du gouvernement » est passée plus inaperçue. Elle mérite pourtant qu’on s’y arrête car il n’est pas anodin qu’une fois encore François Fillon préfère le contrat et la morale à la Loi et à la vertu, la Vème République qui s’effeuille à la 6ème qui sort de terre. Lire la suite

Hollande et la grande aventure Lego

LegoLes petites briques de couleur disposées par François Hollande lors de l’annonce de son pacte de responsabilité commencent lentement mais sûrement à s’assembler. En substituant l’accord entre partenaires sociaux au cadre républicain, en basculant la compétence économique sur les régions, en se plaçant dans la main de la Commission européenne, François Hollande avait en effet pris soin de défricher le terrain pour ouvrir un boulevard au Medef. François Hollande est bien le « Lord Business » du film Lego, celui qui veut coller les petites briques entre elles. Synopsis. Lire la suite

Ayrault « ne cède pas à la rue » ; A la droite et au Medef si !

Ayrault Europe 1Il aura suffi d’une interview le 13 février sur Europe 1 pour que Jean-Marc Ayrault mette à nues les raisons véritables de l’abandon en rase campagne de la loi sur la famille. Lorsqu’il affirme très sérieusement à propos de la mobilisation des taxis : « Je ne cède pas à la rue », il faut donner au Premier Ministre acte de ses propos. Mais c’est donc que ce sont d’autres raisons « impérieuses » qui ont présidé à donner gain de cause il y a tout juste 10 jours aux forces réactionnaires de la « Manif pour tous » qui avaient la veille battu le pavé.  Lire la suite

Hollande l’aligné

Hollande ObamaLundi 10 janvier, François Hollande cosignait avec Barack Obama une tribune publiée dans le Washington Post et dans Le Monde. Pour mieux détourner l’attention du fond de ses engagements, François Hollande a fait le choix de vanter à chaque paragraphe  et au risque de la redondance « l’alliance » entre la France et les Etats-Unis. Mais il n’aura échappé à personne que plus qu’une union ou un simple accord, la tribune à quatre mains signe l’aveu de l’alignement de François Hollande sur la politique états-unienne en termes géostratégique, économique et écologique. Et pour gage de cet alignement, François Hollande a été jusqu’à abandonner ce qui faisait la grandeur de la pensée politique et philosophique de la France : son universalisme. Lire la suite

De Capet à Hollande, le Roi est mort, vive le Roi

Hollande Capet« Le Roi est mort, vive le Roi ». A l’occasion de ses vœux aux acteurs de l’économie ce 21 janvier, François Hollande ressuscite Louis Capet : le Président dit de la République vient en effet d’annoncer que sa politique par ordonnances serait renouvelée tous les six mois ! Bref, il pérennise le gouvernement par ordonnances et il fait de l’exception une règle. Mépris du Parlement, atteinte à la démocratie représentative, restauration de l’Ancien Régime. Et dire qu’il y a 221 ans c’est au règne des tyrans que la République mettait fin.  Lire la suite

Du Bourget à la politique de l’offre : Putain, deux ans !

sans-titre (2)Comme souvent le calendrier fait foi. C’est bien le 21 janvier que François Hollande lancera officiellement son « pacte de responsabilité » par une réunion ministérielle immédiatement suivie de ses vœux aux « acteurs de l’économie et de l’emploi ». Encore un concours de risette en perspective entre le Président de la République et le Medef. Le lendemain, c’est conseil ministériel sur la décentralisation et le 23 janvier conseil stratégique de la dépense publique. Voilà comment François Hollande entend célébrer le deuxième anniversaire du discours du Bourget : par la mise en œuvre dans tous les champs des atrocités énoncées lors de sa conférence de presse du 14 janvier. « Mon véritable adversaire, c’est la finance » ? Mon oeil ! Lire la suite