Participation à la primaire du PS : quand les prophéties ne sont plus auto-réalisatrices, la primaire est destructrice

indexIls sont « entre 1,5 et 2 millions » à s’être déplacés ce dimanche pour participer à la primaire organisée par le PS. C’est semble-t-il bien suffisant pour que tout ce que la rue de Solférino compte comme pontes se félicite en cadence du succès, du moins du non-échec, de la primaire. Mais l’autosatisfaction solférinienne ne saurait masquer que même les prophéties qui se voulaient auto-réalisatrices en termes de participation n’ont pu se vérifier dans les urnes malgré les revues à la baisse successives. Au PS, c’est comme un compte à rebours avant implosion : 3 millions, 2 millions et demi, 2 millions, 1,5 million…BOUM ! Lire la suite

Macron, les médias, leurs étrennes

macronLa trêve des confiseurs approche et tout ce que le système compte de valets médiatiques s’empresse de dispenser ses étrennes à celui dont elle s’accommoderait parfaitement qu’il soit roi, Emmanuel Macron. Du Monde à Radio-France, les faiseurs d’opinion, parés du sempiternel masque de l’objectivité journalistique conquise par d’autres, ont multiplié cette semaine les articles promotionnels à la gloire du nouveau fils prodigue comme autant de gages de bonne foi. A l’heure de basculer dans la nouvelle année, on n’est en effet jamais trop prudent et le favori Fillon ne saurait aller sans sa roue de secours Macron. Lire la suite

Petit manuel de campagne à la primaire du PS

montebourg-valls-hamonLe casting en faisait déjà la resucée d’un congrès du PS. Voilà désormais que l’allant partagé par les comédiens pour l’art de la synthèse transforme la primaire en campagne des récolements. Manuel Valls est candidat pour « réconcilier » et « rassembler ». Arnaud Montebourg plaide pour  « se conjuguer » et « se concilier ». Quant à Benoît Hamon, sa participation permet selon lui de « légitimer » le résultat de la primaire. Foin des disputes politiques, la compétition électorale au PS réconciliera bien tous ceux-là par-delà leurs programmes. Lire la suite

Le PCF de Charybde en Scylla

montebourg-4-veritesAprès que Scylla Dartigolles a ce lundi fait retentir le cri de l’appel montebourgeois indiquant la disponibilité du PCF pour attendre février et la fin de la primaire socialiste pour décider réellement du choix de son parti, Charybde Montebourg affiche dès le dimanche, dans une interview au JDD, sa volonté d’engloutir le PCF qui se serait aventureusement risqué dans la passe. Lire la suite

Enigmes de la politique des bas-fonds

la-tourgueEdito de la lettre du mois de septembre de l’AGAUREPS-Prométhée

« Les bas-fonds de l’Assemblée s’appelaient la Plaine. Il y avait là tout ce qui flotte ; les hommes qui doutent, qui hésitent, qui reculent, qui ajournent, qui épient, chacun craignant quelqu’un[1] ». Deux siècles après, leurs descendants sont tous de sortie pour candidater sinon à l’élection présidentielle du moins à l’une des trois primaires (PS et satellites, EELV, droite) qui la précèdent. Lire la suite

De Macron à Hollande : miroir mon beau miroir

Macron HollandeEmmanuel Macron vient de remettre sa démission du gouvernement à François Hollande. L’argutie du stratagème apparaît donc au grand jour. Macron s’en va avec la bénédiction de son géniteur pour mieux revenir au bercail. Le barouf médiatique peut se lancer sur sa candidature supposée à la présidentielle, celle-ci se fera comme lui évanescente avant que de disparaître pour faire place nette au président sortant. La société du spectacle politique tient son nouveau vaudeville. Lire la suite

Leur primaire et les autres

CambadélisJean-Christophe Cambadélis les a essorés. Tous. En faisant adopter par le conseil national du PS réuni le 18 juin l’organisation d’une primaire dans le cadre de « La belle alliance populaire », le premier secrétaire du PS a réglé en un tour de main la dissidence supposée des frondeurs, fait taire les atermoiements de Montebourg, isolé le PCF et achevé EELV. Pour avoir mis le doigt dans la primaire, les voilà tous renvoyés au rang d’idiots utiles du  PS. Lire la suite

Education nationale : le ministère de la magouille

logo_MENESRCoup sur coup, deux révélations viennent aujourd’hui entacher la belle histoire que content les ministres successifs de la rue de Grenelle. C’est d’abord le journal le Monde qui dans son édition datée du 6 novembre (lire ici) fait le décompte des comptes des postes réellement créés depuis l’arrivée de François Hollande : 3 856 postes de titulaires quand, dans le même temps et à coups de stagiaires, le gouvernement annonce 31 627 embauches depuis 2012vqui ne visent en réalité qu’à compenser les départs en retraite. Les menteurs sont des tricheurs qui bidouillent les chiffres pour tenir les « promesses ». Celle des 14 000 postes en primaire inscrits dans la loi d’orientation Peillon de 2013, ou les 60 000 postes de feu le candidat Hollande. Lire la suite

Et si les français ne voulaient pas de candidat-e PS en 2017 ?

Dans un sondage, il y a toujours la réponse à la question posée. Et il y a celle à la question qui ne l’est pas. Lundi 20 octobre, Le Figaro publiait une étude Opinion Way à l’approche de la mi-mandat de François Hollande. Or il apparait que près d’un français sur deux n’envisage pas de voir un-e candidat-e du PS concourir en 2017. La fin des illusions… Lire la suite

Hollande l’aligné

Hollande ObamaLundi 10 janvier, François Hollande cosignait avec Barack Obama une tribune publiée dans le Washington Post et dans Le Monde. Pour mieux détourner l’attention du fond de ses engagements, François Hollande a fait le choix de vanter à chaque paragraphe  et au risque de la redondance « l’alliance » entre la France et les Etats-Unis. Mais il n’aura échappé à personne que plus qu’une union ou un simple accord, la tribune à quatre mains signe l’aveu de l’alignement de François Hollande sur la politique états-unienne en termes géostratégique, économique et écologique. Et pour gage de cet alignement, François Hollande a été jusqu’à abandonner ce qui faisait la grandeur de la pensée politique et philosophique de la France : son universalisme. Lire la suite