Participation à la primaire du PS : quand les prophéties ne sont plus auto-réalisatrices, la primaire est destructrice

indexIls sont « entre 1,5 et 2 millions » à s’être déplacés ce dimanche pour participer à la primaire organisée par le PS. C’est semble-t-il bien suffisant pour que tout ce que la rue de Solférino compte comme pontes se félicite en cadence du succès, du moins du non-échec, de la primaire. Mais l’autosatisfaction solférinienne ne saurait masquer que même les prophéties qui se voulaient auto-réalisatrices en termes de participation n’ont pu se vérifier dans les urnes malgré les revues à la baisse successives. Au PS, c’est comme un compte à rebours avant implosion : 3 millions, 2 millions et demi, 2 millions, 1,5 million…BOUM ! Lire la suite

Macron, les médias, leurs étrennes

macronLa trêve des confiseurs approche et tout ce que le système compte de valets médiatiques s’empresse de dispenser ses étrennes à celui dont elle s’accommoderait parfaitement qu’il soit roi, Emmanuel Macron. Du Monde à Radio-France, les faiseurs d’opinion, parés du sempiternel masque de l’objectivité journalistique conquise par d’autres, ont multiplié cette semaine les articles promotionnels à la gloire du nouveau fils prodigue comme autant de gages de bonne foi. A l’heure de basculer dans la nouvelle année, on n’est en effet jamais trop prudent et le favori Fillon ne saurait aller sans sa roue de secours Macron. Lire la suite

Petit manuel de campagne à la primaire du PS

montebourg-valls-hamonLe casting en faisait déjà la resucée d’un congrès du PS. Voilà désormais que l’allant partagé par les comédiens pour l’art de la synthèse transforme la primaire en campagne des récolements. Manuel Valls est candidat pour « réconcilier » et « rassembler ». Arnaud Montebourg plaide pour  « se conjuguer » et « se concilier ». Quant à Benoît Hamon, sa participation permet selon lui de « légitimer » le résultat de la primaire. Foin des disputes politiques, la compétition électorale au PS réconciliera bien tous ceux-là par-delà leurs programmes. Lire la suite

Montebourg : de l’union des gauches à la fusion des gauches

valls-montebourgLe 30 octobre, dans le JDD, Arnaud Montebourg annonçait vouloir « réaliser l’union des gauches », proposant alors que Manuel Valls le rejoigne dans la primaire socialiste. Il  confirmait alors qu’il « accepterait le résultat de la primaire », et donc de se ranger le cas échéant derrière, à l’époque, François Hollande ou Manuel Valls. De François Hollande, il n’est plus question. Mais le renoncement de ce dernier libère le projet d’Arnaud Montebourg : dès le lendemain, au micro de France-Inter, celui-ci s’attelait en effet à faire glisser son projet « d’union des gauches » vers la fusion.   Lire la suite

Le PCF de Charybde en Scylla

montebourg-4-veritesAprès que Scylla Dartigolles a ce lundi fait retentir le cri de l’appel montebourgeois indiquant la disponibilité du PCF pour attendre février et la fin de la primaire socialiste pour décider réellement du choix de son parti, Charybde Montebourg affiche dès le dimanche, dans une interview au JDD, sa volonté d’engloutir le PCF qui se serait aventureusement risqué dans la passe. Lire la suite

La direction du PCF parie sur Montebourg

olivier_dartigollesEnfin ! Olivier Dartigolles a clarifié la position de la direction du PCF : la carte Montebourg sera jouée jusqu’au bout et si l’ancien ministre hollandais venait à gagner la primaire du PS, le PCF jouerait alors les rabatteurs pour que toutes les autres candidatures, et notamment celle de Jean-Luc Mélenchon, passent sous les fourches caudines de celle-ci. Invité du Talk Orange Le Figaro ce lundi 24 octobre, le porte-parole du PCF a en effet affirmé « Si Montebourg gagne la primaire socialiste, ce sera quelque chose de nouveau dans la situation politique. Comme le dit Pierre Laurent, quand bien même on ferait un choix de candidature d’ici la fin de l’année, on maintiendra toujours ouverte la possibilité pour le Parti communiste français d’aller vers des choses qui permettraient cette candidature commune ». Lire la suite

Enigmes de la politique des bas-fonds

la-tourgueEdito de la lettre du mois de septembre de l’AGAUREPS-Prométhée

« Les bas-fonds de l’Assemblée s’appelaient la Plaine. Il y avait là tout ce qui flotte ; les hommes qui doutent, qui hésitent, qui reculent, qui ajournent, qui épient, chacun craignant quelqu’un[1] ». Deux siècles après, leurs descendants sont tous de sortie pour candidater sinon à l’élection présidentielle du moins à l’une des trois primaires (PS et satellites, EELV, droite) qui la précèdent. Lire la suite

Impeachment : quand Montebourg s’enferme dans l’institutionnel

montebourg-4-veritesJeudi 8 septembre, Arnaud Montebourg assénait avec son assurance habituelle sur France 2 : “Le chef de l’Etat est en position objective d’empêchement, les américains parleraient d’impeachment ». Seulement voilà, pour un bon mot Montebourg sacrifie une fois encore le sens : l’impeachment qu’il décline n’a pas à voir avec le fond de la politique menée mais avec ses formes et est donc impropre à s’appliquer à ce stade à François Hollande. La solution est par contre toute trouvée : le référendum révocatoire. Lire la suite

De Macron à Hollande : miroir mon beau miroir

Macron HollandeEmmanuel Macron vient de remettre sa démission du gouvernement à François Hollande. L’argutie du stratagème apparaît donc au grand jour. Macron s’en va avec la bénédiction de son géniteur pour mieux revenir au bercail. Le barouf médiatique peut se lancer sur sa candidature supposée à la présidentielle, celle-ci se fera comme lui évanescente avant que de disparaître pour faire place nette au président sortant. La société du spectacle politique tient son nouveau vaudeville. Lire la suite

Montebourg : bluff primaire

Montebourg HollandeLe principe des primaires recèle décidément des biais encore insoupçonnés. Arnaud Montebourg vient d’en explorer un nouveau ce week-end en faisant de sa déclaration de candidature prononcée à Frangy-en-Bresse un chantage à la primaire. Mais dès le lendemain, le bluff a sauté aux yeux de tous. Lire la suite