Le multilatéralisme à nu

Chronique du 11 mai pour L’Heure du Peuple

Le retrait des Etats-Unis d’Amérique de l’accord sur le nucléaire iranien a précipité la région et au-delà au bord du gouffre. Pourtant, une curieuse cécité destinée à mieux masquer leur suivisme naïf de la politique macroniste frappe les commentateurs bon-teint. Il est en effet de bon ton de gloser aujourd’hui sur une décision « unilatérale » du président américain. Voire d’une décision personnelle. Le Figaro y allait ainsi d’un article intitulé « Ce que révèle la signature de Donald Trump (de l’acte de retrait – NDA ) sur sa personnalité ». Une telle dénonciation sur ces bases inscrit en contrepoint l’acceptation d’une autre logique : celle d’un ordre multilatéral tel que défini par le président Macron depuis le début de son mandat.

Lire la suite