Abstention : la gifle à Macron

Editorial de la Feuille constituante du 29 juin

60 % d’abstention pour un second tour, à enjeux, d’élections municipales ! Un niveau stratosphérique de désaveu populaire, incomparable avec tout ce qui a déjà été vu. Or si les 55% d’abstention du premier tour résultait était largement imputables au Covid, l’abstention plus importante encore pour ce second tour est une sanction directe infligée à Emmanuel Macron pour sa gestion calamiteuse de ces élections municipales. Lire la suite

Municipales : la fuite en avant

Emmanuel Macron et son gouvernement s’apprêtent à rendre leur verdict quant à la tenue du second tour des municipales au mois de juin. En l’état actuel des connaissances et des perspectives de déconfinement, le maintien de celui-ci à cette date apparaîtrait comme un énième épisode de la fuite en avant qui vise à occulter la dramatique faute initiale du maintien du 1er tour le 15 mars dernier. Lire la suite

De la désobéissance

Que la sécession ait lieu à titre personnel ou que la rupture se glisse jusque dans les rouages institutionnels, la désobéissance s’impose peu à peu à tous. L’idée avance par la nécessité de l’action quand s’écroule l’ordre ancien. Cette rupture du consentement traduit aussi l’arrivée à maturité du processus de perte de légitimité des gouvernants qui couve depuis des années et vis-à-vis duquel la crise sanitaire joue un rôle de catalyseur. Revue de détail. Lire la suite

Le déconfinement est aussi politique

Tribune publiée sur le Huffington Post samedi 11 avril avec Sacha Mokritzky avec qui je viens de sortir Retraites, impasses et perspectives, Vers le mouvement populaire, livre augmenté du chapitre Coronavirus, Solder les comptes (Editions du Borrego)

À « ceux qui ne sont rien » et qui font tenir le pays: rendez-vous à l’heure du déconfinement. Il serait en effet naïf de croire qu’Emmanuel Macron et son gouvernement ne poursuivrons pas leur cynique agenda politique. Nous devrons solder les comptes et jeter les bases d’une autre société.

Lire la suite sur le Huffington Post

 

Les médias, adversaires ou acteurs du mouvement populaire ?

Pour ce septième épisode de Quartier constituant sur QG, avec mon amie Charlotte Girard nous recevions Edwy Plenel, directeur de la rédaction de Mediapart et auteur du livre La sauvegarde du peuple.

L’occasion de l’interroger sur la place et le rôle des médias non pas dans la séquence destituante lorsqu’il s’agit de mettre à jour des effets de système, pas même lorsqu’une 6ème République sera advenue, mais bien au coeur du processus constituant que nous voyons actuellement se dessiner.

Les médias peuvent-ils s’abriter derrière une objectivité supposée (hum…) doivent-ils prendre parti, le parti du peuple ?

Echange (et émissions précédentes) à retrouver ci-dessous ou sur le site de Quartier général.

L’heure des comptes viendra

Billet que j’ai publié le 17 mars dans Marianne au lendemain de l’intervention télévisée du chef de l’Etat

Lundi soir, Emmanuel Macron a donc parlé. Après que son Premier ministre a pris la parole 48h avant. Après que Macron l’avait déjà eu fait deux jours encore auparavant. La gestion de crise par le pouvoir s’apparente chaque jour un peu plus à une navigation à vue, sans cap ni décision, les mesures d’un jour contredisant celles de la veille. L’heure n’est certes pas à la polémique stérile. Mais elle n’est pas non plus à laisser les pleins pouvoirs sans droit de regard à ceux dont les choix sont sujets à caution.

Lire la suite sur le site de Marianne

 

Macron et la mise en danger de la vie d’autrui

Emmanuel Macron a donc livré le verdict du Prince : les écoles vont fermer mais les élections municipales seront maintenues. Pour le reste, du bla-bla, et aucune mesure concrète à même d’aider nos dévoués soignants à faire face à la tâche immense qui les attend. L’incohérence et l’irresponsabilité dominent plus que jamais au plus haut sommet de l’Etat. Lire la suite

Du maintien des municipales

Les élections municipales auront bien lieu. Aux dates initialement décidées. Emmanuel Macron, par la voix docile de son ministre de l’intérieur Christophe Castaner, s’est empressé de le confirmer jeudi 5 mars et a ensuite laissé filer l’horloge, rendant la décision inéluctable. Lire la suite

Avec Luc Carvounas, vogue la galère vers les régionales

Carvounas VallsA contre-courant. En 2011, dans sa volonté de conquête du Val-de-Marne, le premier fédéral du PS94 Luc Carvounas avait voulu faire rendre-gorge au Front de Gauche en s’opposant systématiquement aux candidats de la gauche radicale. Echec patent. En 2015, le même, plombé par la politique gouvernementale de son mentor Manuel Valls mais adepte du grand écart, en appelle cette fois à « l’union de la gauche », laquelle devrait selon lui se matérialiser lors des élections régionales à venir. Le scrutin départemental vient pourtant de faire la démonstration inverse : c’est par la mise à distance du PS que le Front de Gauche a su conserver le département alors même le parti solférinien subit dans ce département comme ailleurs un échec retentissant. Mais que diable irions-nous donc faire dans cette galère ? Lire la suite

Le Figaro et l’Ifop trient les « potentiellement musulmans » pour mieux servir le FN

IfopPlus rien ne semble choquer ni émouvoir quand bien même les plus putrides relents de racisme et de discrimination s’affichent ostensiblement dans les pages d’un grand quotidien national. Ainsi mercredi 2 juillet, Le Figaro publiait en pleine page une étude sur le vote musulman en France (le scan ici). Et comme si classer les français en fonction de leur religion ne suffisait pas, l’Ifop, puisqu’il s’agit bien de cet institut de sondage coutumier des faits (lire ici un précédent relevé par Acrimed), a basé son analyse sur…l’étude des prénoms sur les listes électorales. Abject ! Et les réactionnaires de servir par ce biais encore une fois la soupe au FN. Lire la suite