Hollande et la Fête de l’âne

François Hollande a réussi le tour de force de transformer le 14 janvier de date de célébration en date de commémoration : il y a un an jour pour jour, à l’occasion d’une conférence de presse, le déjà calamiteux quinquennat présidentiel prenait en effet un nouvel élan pour mieux dévaler la pente. François Hollande annonçait la mise en place dans un même mouvement du pacte de responsabilité, la baisse de 50 milliards d’euros de la dépense publique, et les contours de la réforme territoriale. L’offensive idéologique s’accompagnait alors de la mise en oeuvre d’un processus déconstituant de ce qui fait sens commun en République. Une façon pour François Hollande de ressusciter l’oubliée Fête de l’âne qui tous les 14 janvier célèbre pour les chrétiens la fuite en Egypte de la famille de Jésus. Les blasphémateurs ne sont finalement pas ceux qu’on croit. Lire la suite

Hollande veut faire disparaitre la République

Hollande Hollande, c’est Houdini ! Après avoir cherché à faire disparaitre la Gauche, le voilà qui, dans une interview à la presse quotidienne régionale à paraître mardi 3 juin, entend supprimer 101 départements et plus de 36.700 communes ! Mais tout n’est qu’illusion car le Président rejette par avance un possible échec sur les citoyens et les élus de la République qui ne voudraient pas s’y plier. Où quand un Président délégitimé veut enterrer la République pour mieux ressusciter. Lire la suite

L’UDI reçue à Matignon : Valls au centre de la piste

images (5)Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que Manuel Valls tire ses propres enseignements du vote du 29 avril sur le pacte de responsautérité. Et c’est peu dire que celles et ceux qui, à gauche, considéraient que s’abstenir serait un « acte fondateur » pour la suite du quinquennat en sont pour leurs frais. Aveugle aux 41 abstentions du groupe socialiste, le Premier Ministre a préféré retenir que le groupe UDI émettait un vote « bienveillant » et s’engageait dans la voie de « l’opposition constructive » avec 3 votes Pour, 17 abstentions, et seulement 7 Contre. Manuel Valls a donc pour premier geste politique après le vote … reçu mercredi 30 avril à Matignon les présidents des groupes parlementaires centristes de l’UDI. Plus qu’un symbole, le dessein d’une recomposition politique. Lire la suite

Valls, le vote camouflet

On peut prendre le problème comme on veut, le gouvernement Valls est illégitime à mettre en oeuvre son pacte de responsaustérité. Le vote intervenu à l’Assemblée Nationale ce mardi 29 avril est un désaveu cinglant pour le Premier Ministre. Quel que soit le sens dans lequel on prenne les chiffres, nulle majorité absolue ne se dégage. Un comble pour le premier Ministre d’un Président qui il y a encore quelques semaines pouvait compter sur l’appui de 325 député-e-s (291 socialistes, 17 écologistes et 17 radicaux). Il n’en reste plus que 265 (-18 %), et encore a t-il fallu mettre un couteau sous la gorge à nombre d’entre eux pour s’assurer de leur vote. Lire la suite

23 avril 1848/1905/2014 : le peuple, les socialistes, les fossoyeurs

Ce 23 avril, François Hollande se rend à Carmaux pour « rendre hommage » à Jean Jaurès. Il aurait pu s’y ressourcer en se souvenant que Jean Jaurès avait si ardemment œuvré à la création de la SFIO, le 23 avril 1905, à la salle du Globe à Paris. Il aurait pu se souvenir que c’était aussi un 23 avril, en 1848, que se tinrent les premières élections au suffrage universel (masculin) en France pour désigner l’assemblée constituante. Au lieu de cela, comme un symbole, c’est le jour qu’il a choisi pour entériner définitivement le pacte de responsabilité, détailler les cadeaux aux Medef et expliciter la saignée de 50 milliards infligée au peuple. Sans vergogne, François Hollande est donc allé porter l’affront chez Jaurès, celui qui, parce que « le socialisme sort du mouvement républicain », n’a au contraire eu de cesse pour faire émerger la République sociale de lier les combats qui s’exercent dans les ordres politique, économique et social. Lire la suite

Hollande et la grande aventure Lego

LegoLes petites briques de couleur disposées par François Hollande lors de l’annonce de son pacte de responsabilité commencent lentement mais sûrement à s’assembler. En substituant l’accord entre partenaires sociaux au cadre républicain, en basculant la compétence économique sur les régions, en se plaçant dans la main de la Commission européenne, François Hollande avait en effet pris soin de défricher le terrain pour ouvrir un boulevard au Medef. François Hollande est bien le « Lord Business » du film Lego, celui qui veut coller les petites briques entre elles. Synopsis. Lire la suite