La Gauche malade de la peste des primaires

ObsArticle publié dans Le Plus de l’Obs le 27 janvier 2016

François COCQ et Francis DASPE sont respectivement Président et Secrétaire général de l’AGAUREPS-Prométhée (Association pour la Gauche Républicaine et Sociale-Prométhée)

« Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés ». Et si la fable eut compté son cabri de 2017, celui-ci aurait ânonné : « Primaires, primaires, primaires ! ». Depuis le début de l’année, à gauche, chacun y va de sa proposition en la matière. Une vraie pandémie. Lire la suite

Avec Luc Carvounas, vogue la galère vers les régionales

Carvounas VallsA contre-courant. En 2011, dans sa volonté de conquête du Val-de-Marne, le premier fédéral du PS94 Luc Carvounas avait voulu faire rendre-gorge au Front de Gauche en s’opposant systématiquement aux candidats de la gauche radicale. Echec patent. En 2015, le même, plombé par la politique gouvernementale de son mentor Manuel Valls mais adepte du grand écart, en appelle cette fois à « l’union de la gauche », laquelle devrait selon lui se matérialiser lors des élections régionales à venir. Le scrutin départemental vient pourtant de faire la démonstration inverse : c’est par la mise à distance du PS que le Front de Gauche a su conserver le département alors même le parti solférinien subit dans ce département comme ailleurs un échec retentissant. Mais que diable irions-nous donc faire dans cette galère ? Lire la suite

Manuel Valls éteint le Parlement

images (5)De projets de loi en menaces et exhortations, rien n’y fera : le pouvoir exécutif a dans notre pays perdu toute forme de légitimité autre que celle d’apparat. Manuel Valls a beau dénigrer la représentation nationale comme il l’a fait ce week-end devant le Conseil national du Parti Socialiste, c’est bien la 5e République agonisante qu’il est obligé de tordre pour maintenir en place un pouvoir dont même la dérive autoritaire reste sans effet. Lire la suite

L’UDI reçue à Matignon : Valls au centre de la piste

images (5)Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que Manuel Valls tire ses propres enseignements du vote du 29 avril sur le pacte de responsautérité. Et c’est peu dire que celles et ceux qui, à gauche, considéraient que s’abstenir serait un « acte fondateur » pour la suite du quinquennat en sont pour leurs frais. Aveugle aux 41 abstentions du groupe socialiste, le Premier Ministre a préféré retenir que le groupe UDI émettait un vote « bienveillant » et s’engageait dans la voie de « l’opposition constructive » avec 3 votes Pour, 17 abstentions, et seulement 7 Contre. Manuel Valls a donc pour premier geste politique après le vote … reçu mercredi 30 avril à Matignon les présidents des groupes parlementaires centristes de l’UDI. Plus qu’un symbole, le dessein d’une recomposition politique. Lire la suite

Valls et Carvounas, les Laurel et Hardy de la magouille électorale

Carvounas VallsC’est donc ton frère ? S’il est un endroit où les magouilles de Manuel Valls apparaissent au grand jour, c’est bien évidemment à Alfortville chez son fidèle lieutenant Luc Carvounas. Lire la suite

Législative partielle de Saint-Maur : le Parti Socialiste, du trou d’air au trou d’eau

tourbillon_petit_150x100_thumbLa litanie des excuses s’égrène sur les ondes dans la bouche des responsables socialistes : ce n’était que des partielles, l’UMP ferait mieux de s’occuper du combat de catch entre ses chefs, le gouvernement travaille, ces circonscriptions sont des bastions de la droite, blablabli, blablabla. Bref, les résultats des trois élections législatives partielles qui se sont tenues ce dimanche (Saint Maur, Béziers, Antony) ne traduiraient qu’un trou d’air. Pourtant, les faits sont têtus : les candidats investis par le Parti Socialiste ont été largement sanctionnés voire balayés. D’un décrochage ponctuel du PS, on est bien passé à un risque de noyade avéré qui est d’autant plus dangereux que le siphon qu’il crée pourrait bien attirer vers le fond celles et ceux qui à gauche naviguent à sa portée. Lire la suite

Carvounas, la provocation du PS

La prime au mérite version Parti Socialiste ! Luc Carvounas, sénateur du Val-de-Marne, 1er fédéral PS de ce département, et proche de Manuel Valls, est depuis deux ans l’initiateur d’une véritable chasse aux sorcières contre le Front de Gauche dans le Val-de-Marne. Devinez quoi ? Il vient d’être promu secrétaire national du PS aux « relations extérieures » avec les autres partis et formations de gauche ! Lire la suite