Education nationale : le ministère de la magouille

logo_MENESRCoup sur coup, deux révélations viennent aujourd’hui entacher la belle histoire que content les ministres successifs de la rue de Grenelle. C’est d’abord le journal le Monde qui dans son édition datée du 6 novembre (lire ici) fait le décompte des comptes des postes réellement créés depuis l’arrivée de François Hollande : 3 856 postes de titulaires quand, dans le même temps et à coups de stagiaires, le gouvernement annonce 31 627 embauches depuis 2012vqui ne visent en réalité qu’à compenser les départs en retraite. Les menteurs sont des tricheurs qui bidouillent les chiffres pour tenir les « promesses ». Celle des 14 000 postes en primaire inscrits dans la loi d’orientation Peillon de 2013, ou les 60 000 postes de feu le candidat Hollande. Lire la suite

Hamon propose aux bacheliers de réduire le chômage par la flexibilité

sans-titre (9)Les élèves composaient aujourd’hui sur l’épreuve du bac de sciences économiques et sociales dans la filière SES (le sujet ici). On sait que les enseignant-e-s et les associations sont depuis longtemps montés au créneau pour dénoncer des programmes orientés qui, se défiant du principe de laïcité, assument le modèle économique libéral comme le seul possible. Mais on pensait que l’arrivée de Vincent Peillon puis de Benoît Hamon au ministère permettrait de juguler ce flot. Patatras ! La partie « mobilisation des connaissances (6 points) » de l’épreuve du jour posait ainsi deux questions : « 1. Comment la flexibilité du marché du travail peut-elle réduire le chômage ? (3 points) 2. À quels risques économiques peuvent s’exposer les pays qui mènent une politique protectionniste ? (3 points) ». Pour répondre, vous voilà tenus d’avaler les présupposés de Hollande, Merkel et toute la clique. Mais il paraitrait que même-eux ne connaissent pas la réponse ! Lire la suite

Rejet du décret Hamon : François Hollande insulte la communauté éducative

Hamon HollandeAu lendemain de la débandade de Benoît Hamon devant le Conseil supérieur de l’éducation (CSE), François Hollande se conduit en roitelet et  ajoute l’insulte à la morgue envers la communauté éducative. Invité de RMC-BFM, le Président vient en effet de fouler aux pieds le vote du CSE sur le décret Hamon (3 Pour, 27 Abstentions, 31 Contre) en affirmant « le nouveau décret Hamon entrera en vigueur ». Lire la suite

Rythmes scolaires : Hamon coule à pic

sans-titre (7)Le conseil supérieur de l’éducation (CSE) vient de torpiller le projet de décret sur les rythmes scolaires rédigé par Benoît Hamon. 3 Pour, 27 Abstentions et 31 Contre, Benoît Hamon est ridiculisé dès sa prise de fonction. Lire la suite

Le cadeau solférinien à l’enseignement catholique

UcoPeillon et Fioraso célèbrent à leur manière l’anniversaire de la loi de 1905 qui intervient ce 9 décembre. La fermeture de la licence en sciences de l’éducation de l’université de Nantes a ainsi été annoncée le 4 décembre et serait effective dès la rentrée 2014. Voilà qui vient à point nommé pour transférer les 140 étudiants vers…l’université catholique d’Angers. Lire la suite

Sapin enguirlandé par l’Insee

SapinMercredi 4 décembre, l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) publiait une étude qui démontrait que les jeunes non diplômés ont les pires difficultés à trouver un emploi. Cela pourrait être un non-événement qui reprend ce qui est déjà connu de longue date. Mais à y regarder de plus près, il s’agit là d’un cinglant désaveu de la politique gouvernementale tristement illustrée par la campagne de communication lancée il y a quelques mois par Michel Sapin, le ministre du travail, de l’emploi,  de la formation professionnelle et du dialogue social. Cette campagne, qui m’avait à l’époque déjà choqué (retrouver l’article sur le sujet p14 en téléchargeant gratuitement Les solfériniens, des paroles et des actes), affirmait benoîtement : « Sans diplôme, tu trouveras du boulot ». L’Insee vient de démontrer le contraire et laisse ainsi apparaitre au grand jour les velléités cachées de la politique du gouvernement Ayrault. Lire la suite