La vertu face à la république des fripons

Jean-Jacques Urvoas hier, Fleur Pellerin aujourd’hui… 48 heures auront suffi pour que la république des fripons se rappelle aux bons souvenirs de la grande masse populaire. Alors même que le mouvement des Gilets jaunes met à jour la crise démocratique qui affecte la légitimité des représentants à porter l’action publique, voilà que ressurgissent les combines et petits arrangements entre amis. Autant d’abus dans des situations de pouvoir qui corrompent la tâche même de représentation. La pente de la perte du consentement n’a décidément pas fini d’être dévalée. Lire la suite