Le temps de l’effondrement des droites

Il est des moments où le cours de l’Histoire s’accélère. Ces dernières semaines relèvent de l’un de ces temps. La prise de champ et un regard ample à l’échelle du continent poussent à constater que l’heure de l’effondrement des droites européennes issues de la démocratie chrétienne est venu. Après le rejet de la social-démocratie, il s’agit de la seconde onde de choc qui va impacter l’ensemble du champ politique, jusqu’au camp progressiste lui-même. Et laisser cette fois libre cours à la phase de refondation non pas simplement du spectre politique mais de la société elle-même. Lire la suite

L’UDI reçue à Matignon : Valls au centre de la piste

images (5)Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que Manuel Valls tire ses propres enseignements du vote du 29 avril sur le pacte de responsautérité. Et c’est peu dire que celles et ceux qui, à gauche, considéraient que s’abstenir serait un « acte fondateur » pour la suite du quinquennat en sont pour leurs frais. Aveugle aux 41 abstentions du groupe socialiste, le Premier Ministre a préféré retenir que le groupe UDI émettait un vote « bienveillant » et s’engageait dans la voie de « l’opposition constructive » avec 3 votes Pour, 17 abstentions, et seulement 7 Contre. Manuel Valls a donc pour premier geste politique après le vote … reçu mercredi 30 avril à Matignon les présidents des groupes parlementaires centristes de l’UDI. Plus qu’un symbole, le dessein d’une recomposition politique. Lire la suite

Hollande : le renoncement comme arme de recomposition

Hollande Voeux 2013Lundi 3 février, en début de soirée, le gouvernement annonçait le report sine die du projet de loi sur la famille qui n’était pourtant pas encore rédigé. La veille, fidèle à leur héritage, les droites avaient défilé. Et Hollande a cédé. Pourquoi cet « abandon en rase campagne » selon les termes du député écologique Noël Mamère ? Ce nouveau renoncement de François Hollande, parce que justement il s’inscrit dans une trop longue série de replis, ne saurait être vu comme une simple méthode de « gouvernance ». Il traduit au contraire les gages que le Président de la République entend donner à une partie du centre et de la droite pour concrétiser la recomposition vers laquelle convergent tous les trahisons qu’il inflige à la Gauche. Lire la suite