Chez Ricoh, découvrez l’ANI en copie couleurs

Photo UD CGT 94Pour les 257 salariés de Ricoh France, le verdict est tombé lundi 9 décembre. L’Etat a une fois encore choisi le patronat contre les salariés.  La DIRECCTE (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) a ainsi homologué le dossier déposé unilatéralement par la direction de Ricoh alors même qu’il n’y avait pas eu d’accord majoritaire avec les délégués syndicaux. La lutte engagée chez Ricoh est exemplaire en ce qu’elle est l’une des premières déclinaisons concrètes de l’ANI (Accord national interprofessionnel) adopté en janvier dernier et effectif depuis le mois de juin. Mais les salariés et leurs syndicats refusent de capituler devant leur direction et l’Etat qui se sont lancés, grâce à l’ANI, dans une tartufferie dont les salariés sont tenus à l’écart. Retour sur six mois de lutte. Lire la suite