Probité et souveraineté : la 5ème République agonisante

francois-fillon-52_5461790François Fillon va tomber. Sa chute ne saurait se résumer à celle d’un homme et en dit beaucoup plus sur nos institutions et l’effet de système qui les accompagne que le cantonnement aux appellations d’enrichissement personnel et d’abus de bien social le laisseraient supposer. C’est un fait que le défaut de probité se manifeste d’abord dans les lieux de cristallisation du pouvoir et témoigne toujours en politique d’un déni de souveraineté populaire. Plus que Fillon lui-même, c’est bien la 5ème république qu’il faut asseoir au banc des accusés. Lire la suite

Loi à durée déterminée : Mandon et Macron même combat

images (14)On connaissait la loi à géométrie variable si chère à François Hollande et qu’instille le projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République de la République (NOTRe). En guise de complément, on découvre la loi à durée déterminée : le 1er mai, le secrétaire d’état à la réforme de l’Etat et à la simplification Thierry Mandon proposait ainsi dans une interview au Figaro de mettre en place des « lois à durée déterminée ». La contractualisation de la loi se poursuit à marche forcée pour mieux rompre avec la volonté générale et la souveraineté populaire. Lire la suite

21 janvier : quand le monarque élyséen ressuscite le roi

Hollande Capet« Citoyens, la tyrannie est un roseau que le vent fait plier et qui se relève ». Dans son second discours du 26 décembre 1792  sur le jugement du roi, Saint-Just se faisait déjà visionnaire. Le roi est en effet mort le 21 janvier 1793. Mais aujourd’hui le monarque élyséen le ressuscite à la date anniversaire. François Hollande rejoindra en effet dans deux jours les 1500 responsables d’entreprises multinationales et le gotha des nouveaux coalisés sous l’égide de l’OTAN qui conjointement se terrent à Davos à l’occasion du 45ème Forum économique mondial qui s’ouvre ce 21 janvier. Si le procès de Louis XVI avait aussi été en 1793 celui de la propriété et de l’alliance des trônes, François Hollande réaffirme pourtant 222 ans après la coalition des despotes et leur alliance avec les accapareurs.  Lire la suite

De Capet à Hollande, le Roi est mort, vive le Roi

Hollande Capet« Le Roi est mort, vive le Roi ». A l’occasion de ses vœux aux acteurs de l’économie ce 21 janvier, François Hollande ressuscite Louis Capet : le Président dit de la République vient en effet d’annoncer que sa politique par ordonnances serait renouvelée tous les six mois ! Bref, il pérennise le gouvernement par ordonnances et il fait de l’exception une règle. Mépris du Parlement, atteinte à la démocratie représentative, restauration de l’Ancien Régime. Et dire qu’il y a 221 ans c’est au règne des tyrans que la République mettait fin.  Lire la suite

Principes, volonté et vertu

Dans ses Fragments sur les institutions républicaines, Saint Just nous enseignait : « On veut bien être rigoriste en principes, lorsqu’on détruit un mauvais gouvernement: mais il est rare que, si l’on vient à gouverner soi-même, on ne rejette bientôt ces mêmes principes pour y substituer sa volonté.  » Lire la suite

Le Veto ou les chaînes de l’esclavage

Angela Merkel annonçait le 18 octobre devant le Bundestag vouloir confier à la commission européenne un droit de veto sur les budgets et les déficits des Etats de la zone euro. Autrement dit transférer la souveraineté du peuple vers la technostructure au service de l’oligarchie. L’arbitraire du veto contre le Souverain est souvent un signal… Lire la suite