Sanchez, le dégagisme vide

Jusqu’où la gouvernance peut-elle s’abaisser contre la démocratie ? L’Espagne et Pedro Sanchez (PSOE), nouveau premier ministre, nous révèlent une nouvelle façon de faire : le nouveau gouvernement qui a aujourd’hui prêté serment assume la pratique du pouvoir pour mieux renoncer à son exercice. Un gouvernement monochrome est formé et affiche ostensiblement sa volonté de porter la politique de l’adversaire déchu. Ainsi, dès lors qu’elle s’affranchit de la case élection, la politique possède décidément une capacité surprenante à entretenir le statu quo. Lire la suite