Du simulacre des suspensions de campagne

La campagne doit être menée à son terme. La démocratie est un bien trop précieux pour que nous acceptions que l’obscurantisme nous la confisque. Mais prémunissons-nous aussi contre ceux qui veulent la manipuler. Ceux qui quelques minutes après les événements des Champs Elysées annonçaient la suspension de leur campagne ont été les premiers à instrumentaliser le sujet. Ce n’est pas acceptable. Face aux uns et malgré les autres, plus que jamais, le vote de dimanche devra être un vote de raison et non d’émotion. Lire la suite

Quand M. Macron perd ses nerfs

Fragilisé par l’érosion du socle sondagier sur lequel il avait construit toute sa campagne, M. Macron perd ses nerfs. Après avoir tant vanté son refus d’attaquer ses adversaires, le voilà qui se livre désormais à des saillies aussi fallacieuses que colériques. Et dont, en vieux roublard de la politique, il exempte curieusement Mme Le Pen. Les fins de campagne sont ainsi : les masques tombent et les caractères se révèlent. Lire la suite

Hollande, la 5ème sécuritaire

Hollande Les 3 jours de deuil national arrivent à leur terme et, si l’émotion reste vive et appelle à ce que la fraternité perdure pour guider le rassemblement populaire, le temps du débat doit aussi reprendre ses droits. Le front des idées ne doit pas être déserté sous couvert d’une factice « unité nationale » si l’on veut que la perte de ceux des nôtres qui sont tombés sous les assauts des assassins vendredi 13 novembre ne serve à l’édification d’un mantra sécuritaire qui se substituerait à la nature républicaine de notre régime commun. Lire la suite