La social-démocratie est incompatible avec la République sociale

images (4)Ce jeudi 27 février, Alain Vidalies, ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, était l’invité de France-Inter. L’occasion d’être attentif puisque lors de l’un de ses derniers passages sur cette antenne en mai 2013, il avait annoncé que le gouvernement s’opposerait à l’Assemblée nationale à la loi d’amnistie des syndicalistes et militants associatifs. Et cela valait effectivement le coup de tendre l’oreille. En une tirade qui se suffit à elle-même et que je vous livre en l’état, le ministre a exprimé sans sourciller non seulement sa conversion et celle des solfériniens à la social-démocratie comme modèle et méthode de gouvernement, mais il a également reconnu et explicité en quoi celle-ci s’opposait frontalement à la République sociale et niait la lutte des classes. Si nous pouvons lui être gré d’un tel aveu, celui-ci n’excuse par contre en rien la violence de ce reniement.    Lire la suite