Et Najat Vallaud-Belkacem privatisa le temps scolaire

La boîte de Pandore est ouverte et la réforme des rythmes scolaires a malheureusement bien dynamité l’éducation nationale comme prévu. Najat Vallaud-Belkacem vient ainsi d’adresser, par l’intermédiaire des recteurs, des courriers aux élus locaux leur annonçant qu’ils auraient à prendre en charge au travers des activités périscolaires quatre demi-journées afin de libérer les enseignants pour des réunions de concertation. Le glissement du temps périscolaire sur le temps scolaire et inversement est donc maintenant établi. Lire la suite

Les ministres de l’éducation passent, le socle commun reste

tryptiqueVincent Peillon avait promis de revisiter de fond en comble les programmes avec la mise en place d’un Conseil National des programmes. Au lieu de ça, Najat Valaud Belkacem annonçait lundi 22 septembre le lancement d’une « consultation nationale sur le socle commun de compétences, de connaissance et de culture ». Lire la suite

Carvounas engage la privatisation de l’école publique

CarvounasIl en fallait un pour s’engouffrer dans la brèche de la privatisation du temps périscolaire ouverte à l’occasion de la réforme des rythmes. Et le grand vainqueur est…Luc Carvounas ! Le sénateur-maire solférinien d’Alfortville vient d’annoncer qu’il allait sous-traiter auprès d’un prestataire ces activités périscolaires. Peillon l’avait prévu, Carvounas l’a fait ! Lire la suite

Les avancées à reculons de Vincent Peillon

peillon cravate

A l’occasion de l’examen par le Parlement du projet de loi d’orientation scolaire, nombreux sont ceux qui s’interrogent et se disent que tout ce qui peut être pris est bon à prendre. C’est à voir. Décryptage.  Lire la suite

La loi d’orientation scolaire du renoncement

PeillonLa loi d’orientation scolaire arrive enfin ce lundi au Parlement. Malgré le paravent d’une consultation jugée recevable par le ministre uniquement quand elle allait dans son sens, Vincent Peillon a dû recourir aux artifices des vacances d’été ou des rythmes scolaires pour détourner les regards de sa loi. Mais cette dernière apparait aujourd’hui dans toute sa nudité. Pire, le gouvernement a profité du passage en commission pour  renforcer les pires travers que recelait déjà le projet de loi Peillon. Lire la suite

Ecole : la loi d’orientation qui déboussole

impasse pour l'éducationAlors que vincent Peillon présentait ce matin la future loi d’orientation scolaire en conseil des ministres, je vous propose de retrouver ci-dessous le communiqué de réaction que j’ai envoyé au titre du Parti de Gauche.  Lire la suite

Une réforme au rythme de l’austérité et de la continuité : l’occasion ratée de Vincent Peillon

 

rythmes scolairesSollicité par le site Newsring dirigé par Frédéric Taddéï sur l’opportunité de revenir à la semaine de 5 jours à l’école, je profite de l’occasion pour décortiquer la réforme des rythmes scolaires imposée par décret par Vincent Peillon. Lire la suite

Ecole, refondation ou continuité ?

front-de-gaucheCommuniqué du Front de Gauche de l’éducation : Le Front de Gauche de l’éducation est un groupe constitué de syndicalistes enseignants, de militants pédagogiques, de sociologues, de chercheurs en sciences de l’éducation, de représentants des parents d’élèves et de représentants des organisations politiques du Front de Gauche dont je fais partie en tant que secrétaire national à l’éducation du Parti de Gauche. Lire la suite

Le MEDEF ou l’école aliénée

Ils auraient tort de s’en priver ! Confortés par la procession de ministres lors de son université d’été du mois d’août, le Medef lâche désormais la bride. Et devinez quoi ? Ils ont l’oreille de Matignon, de l’Elysée et d’ailleurs. 98 patrons menacent le dimanche, le gouvernement Ayrault se couche huit jours en adoubant le rapport Gallois sur la compétitivité. Laurence Parisot et Michel Pébereau charpentent l’école sauce Medef via une tribune dans Le Figaro,  le sempiternel Ayrault annonce 3 jours après qu’il faut faire découvrir l’entreprise dès le CP ! Lire la suite

Ecole : une refondation sans ruptures

Le 5 octobre, Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, recevait le rapport suite à la concertation sur la « refondation de l’école ». Le 9 octobre, le président de la République François Hollande donnait à la Sorbonne les grands axes de la future loi d’orientation scolaire. Décryptage :

Ce n’est pas une refondation, c’est un recyclage ! Une concertation, un rapport, un discours de François Hollande, et au final une loi d’orientation qui derrière le vernis acte la prolongation sans se soucier de l’existant. Lire la suite