Bien terminer et repartir du bon pied

Mon édito du 19 décembre pour La France insoumise

Un bilan ne vaut pas tant pour le regard jeté dans le rétroviseur que pour la vision de ce qui est devant soi qu’il permet d’appréhender. Telle est pour La France Insoumise cette fin d’année politique qui invite à l’action dès le début de 2018. Lire la suite

Quand l’hégémonie macroniste pourrait dépasser la volonté populaire

Selon l’enquête du Cevipof réalisée par Ipsos Sopra-Steria et rendue publique ce 2 juin, En marche ! et M. Macron pourraient faire une véritable razzia à l’occasion des élections législatives des 11 et 18 juin. A dire vrai, ce n’est pas impossible tant les effets pervers de la Vème République peuvent se conjuguer pour aller au-delà de la volonté générale et offrir un blanc-seing à M. Macron. Dès lors, si l’entraînement mécanique de système qui semble se dessiner si l’on en croit cette enquête devait se vérifier, nous en serions rendus à la situation ubuesque où l’adhésion au projet du Président n’a jamais été aussi faible avant et après l’élection mais où il sort pour autant avec une majorité hégémonique. La démocratie est décidément bien malade sous la Vème république. Lire la suite

Pagaille sondagière

sondagesBVA sort ce jour un curieux sondage. Celui-ci affiche ostensiblement un grand écart entre les intentions de vote attribuées à Jean-Luc Mélenchon et à Benoît Hamon, le premier étant annoncé particulièrement bas (10,5%) et le second démesurément haut (17%). Ce sondage dépareille fortement avec les autres études publiées depuis plusieurs jours qui sont forcées d’accepter un resserrement voire un chevauchement des courbes. Lorsqu’on sait que l’annonce de BVA se fait le jour même où Jean-Luc Mélenchon est l’invité de l’émission politique de France 2, on est en droit de s’interroger sur l’ambiance générale que ce sondage aurait pu faire peser s’il n’avait été aussitôt démenti par d’autres enquêtes. Lire la suite

Et si les français ne voulaient pas de candidat-e PS en 2017 ?

Dans un sondage, il y a toujours la réponse à la question posée. Et il y a celle à la question qui ne l’est pas. Lundi 20 octobre, Le Figaro publiait une étude Opinion Way à l’approche de la mi-mandat de François Hollande. Or il apparait que près d’un français sur deux n’envisage pas de voir un-e candidat-e du PS concourir en 2017. La fin des illusions… Lire la suite