Un oeil sur la lutte (partie 2)

Chronique du vendredi 3 novembre sur L’Heure du peuple

La semaine dernière, je faisais ici le bilan de la séquence sociale qui a occupé le premier semestre du Président Macron et qui a vu ce dernier infliger un recul historique au camp du travail et des progressistes. Faire ce constat et en rester au statu quo est inopérant. Il s’agit de retrouver une efficacité qui semble perdue dans la capacité de mobilisation collective. La place respective des organisations, celle des individus, la définition et l’articulation des champs d’action et de pensée syndicale, politique, associative, ne sauraient plus longtemps demeurer un non-dit imposé à coups de charte d’Amiens car ils sont par contre tout sauf un impensé. Lire la suite

A Champigny, le Fn s’en prend aux syndicats

Chien de gardeAu fur et à mesure que passent les conseils municipaux, les élu-e-s frontistes de Champigny-sur-Marne prennent de l’assurance et reviennent à leurs fondamentaux : le mépris pour les plus fragiles et la haine de classe. Illustration lors du Conseil municipal du mercredi 17 décembre au cours duquel le Front National a dénoncé les logements sociaux de la ville avant de s’en prendre violemment aux syndicats et à leurs représentations locales. Il n’y a décidément bien qu’en campagne électorale que le FN essaie de faire croire qu’il se situe du côté des salariés et du peuple !  Lire la suite

Les contrats de Hollande et la loi du peuple

francois-hollande-devant-les-parlementaires-a-l-elysee-le-16_974343Qui sème le vent… L’accord en douce entre le MEDEF et les syndicats minoritaires sous couvert du gouvernement ne passe décidément pas. Et quand le Président Hollande en remet une couche en confirmant mercredi 16 janvier son intention d’inscrire la démocratie sociale dans la constitution d’ici l’été, autrement dit d’imposer le primat du contrat sur la loi, le peuple se lève et commence par battre le pavé. Lire la suite