Et Valls supprima la taxe à 75%

Manuel Valls ne dit pas seulement aux entreprises qu’il les aime dans toutes les langues, il leur donne aussi des gages. Et rendu à ce niveau d’effusions, ce n’est plus de l’amour, c’est de l’asservissement. Ainsi, lundi 6 octobre, paradant devant le parterre des banquiers à la City de Londres, Manuel Valls ne s’est pas contenté de son absurde mais désormais traditionnel : « My gouvernement is pro business ». Il a joint pour une fois les actes à la parole. Lire la suite

En marche pour la Révolution fiscale

Agaureps-ProméthéeLa révolte fiscale gronde. Elle est dans notre Histoire l’étincelle des révolutions. Elle est pourtant exploitée par les forces réactionnaires et les tenants de l’ordre établi. Ils y voient une occasion supplémentaire de conforter les avantages que le gouvernement leur cède consciencieusement semaine après semaine.  Racisme, xénophobie, stigmatisation, rejet de l’autre et règne du chacun pour soi ayant été installés comme toile de fond du débat public, cette révolte fiscale aiguise aussi les appétits des forces fascisantes. Elles aspirent à l’émergence d’un ordre nouveau aux inégalités exacerbées.  Lire la suite

Hollande : Taxer n’est pas imposer

Calendrier républicainA l’heure où François Hollande et son gouvernement reculent devant le mouvement des « bonnets rouges  » dans les départements bretons et suspendent l’application de l’écotaxe, la troisième livraison des « Chroniques de la République montagnarde » est l’occasion de revenir sur l’irruption en 1793 de l’impôt redistributif et progressif au travers de l’emprunt forcé. Où quand l’impôt de l’An II de la République laisse la place aux taxes d’ancien régime lors de l’An II du hollandisme. Lire la suite

Taxe à 75 % dans le football : Ici, c’est Mos-co-vici !

PSGL’imposition à 75% des revenus supérieurs à 1 million d’euros n’en finit plus de d’être rabotée par le gouvernement. Et la liste des exemptions s’allonge chaque jour un peu plus au gré des injonctions des maîtres de la finance auprès de ses valets gouvernementaux. Dans le Figaro daté du 30 septembre, la ministre des sports Valérie Fourneyron explicite ainsi le contournement du dispositif prévu par Pierre Moscovici à Bercy pour préserver les clubs de football et surtout leurs riches propriétaires quatari ou russes. Entons dans le détail. Lire la suite