13 ans déjà et la souveraineté populaire est toujours étouffée par l’U.E.

Bon anniversaire à toutes celles et à tous ceux qui, il y a 13 ans jour pour jour, ont voté Non au TCE.
Pourtant depuis, rien n’a changé comme le montre la tragédie démocratique italienne produite par Bruxelles. Partout la crise démocratique va s’accélérant comme en Espagne.
Ca suffit ! La question de qui décide, l’oligarchie Bruxelloise ou les peuples, est le sujet transversal décisif qui doit être posé pour les prochaines élections européennes. Sans répondre à cette question, aucun problème ne saurait être traité que par la parole.
A un an de l’échéance, nous savons donc la bataille qu’il nous faut assumer face à M. Macron et sa diversion de souveraineté européenne.

29 mai 2005-29 mai 2013 : la Commission européenne contre la souveraineté populaire

hollande Commission européenneHappy birthday ! Le ramassis de technocrates bruxellois de la Commission européenne fête à sa manière l’anniversaire du Non au Traité Constitutionnel Européen (TCE) du 29 mai 2005. Alors même qu’ils s’apprêtent à imposer aux peuples européens de passer à l’heure américaine à travers le Grand Marché Transatlantique (GMT), mais nous y reviendrons, les mêmes qui bafouaient en 2005 la souveraineté populaire des peuples français, hollandais et irlandais ont le 29 mai 2013 annoncé la « nouvelle trajectoire d’ajustement » pour la France. Lire la suite