Matthias Fekl, traître au peuple souverain

FeklOn apprend aujourd’hui dans un article du Monde (ici) que Matthias Fekl et le gouvernement Valls ont laissé aller les tribunaux privés d’arbitrage alors qu’existait le rapport de force pour les bloquer. Par son inaction complice et coupable, Matthias Fekl a bafoué la souveraineté populaire au nom d’intérêts privés et mercantiles. Ce faisant, il s’est comporté en traître à la patrie républicaine et sa légitimité, pour minime qu’elle ait été, est désormais trop entachée pour qu’il puisse rester secrétaire d’Etat au commerce. Lire la suite

Autour de Hollande, ça tombe comme à Gravelotte

Faouzi Lamdaoui vient de démissionner. Le conseiller de Hollande à l’égalité et à la diversité vient d’être cité à comparaître dans une affaire d’abus de bien social. Le jour même, on apprenait que le sénateur Robert Navarro qui avait conduit la campagne présidentielle en Languedoc-Roussillon voyait le Parquet demander son renvoi en correctionnelle dans une affaire d’abus de confiance. La liste en s’allongeant se resserre autour de François Hollande. Si celui-ci n’est (à ce stade) pas visé, sa pratique du pouvoir est par contre déjà compromise. Pire, elle est le produit et l’expression d’un système : ceux de la Caste qui se croit au-dessus des lois. Lire la suite

L’insurrection citoyenne : de l’austérité au balai

JunckerIl y a le palpable et le diffus. Et celui qui appelle à la réaction n’est pas forcément celui qu’on croit. Le palpable, c’est la violence sociale du quotidien, c’est la corde de l’austérité passée au cou du peuple. Le diffus, c’est l’ambiance ouatée qui s’alourdit chaque jour de nouvelles affaires et magouilles qui mettent aux prises les tenants de tous bords de l’oligarchie : élu-e-s, conseillers du Prince, banquiers, grands patrons, nantis. L’austérité étrangle, la corruption et les affaires révulsent. Fous ceux qui s’attaqueraient à l’un sans prendre conscience du lien systémique qui l’unit à l’autre. Lire la suite

Kader Arif démissionne du gouvernement : plus un !

ArifKader Arif a donc démissionné vendredi 21 novembre de son poste de secrétaire d’Etat aux anciens combattants. Il fait l’objet d’une enquête préliminaire concernant des marchés publics qui auraient été attribués à des proches.

Après le scandaleux épisode Cahuzac, les motivations changent, quoique, mais les scenarii restent. Lire la suite

Révocabilité des élu-e-s : avec Thévenoud, nécessité doit faire loi

F.Hollande-T.ThevenoudChaque jour qui passe rend plus urgente et nécessaire l’instauration du principe de révocabilité des élu-e-s. Mercredi 15 octobre, c’était ainsi Thomas Thévenoud, l’éphémère secrétaire d’Etat de Manuel Valls mais toujours député, qui faisait son retour à l’Assemblée Nationale. Dans une nouvelle provocation, le phobique administratif repointait le bout de son nez dans le seul but de participer aux commissions et toucher ainsi son jeton de présence. Lire la suite

Thévenoud s’en va mais la bidouille continue au PS

F.Hollande-T.ThevenoudIls sont tous montés sur leurs grands chevaux pour en appeler à l’exemplarité après la révélation de la « négligence » frauduleuse de Thomas Thévenoud avec les impôts. Après sa « démission » du gouvernement, il semblait entendu qu’au regard de ses actes, Thomas Thévenoud aurait dû remettre dans les mains du peuple son mandat de député. Pourtant lundi soir, on apprenait que Thomas Thévenoud se contentait de quitter le PS et entendait rester député en tant que « non-inscrit ». Lire la suite