Le gouvernement d’unité nationale est la réponse politicienne de ceux qui n’ont pas de réponse politique à apporter

logo (2)Jeudi 21 juillet, j’étais l’invité de Philippe David dans l’émission Seul contre tous sur Sud Radio. L’occasion pour moi de dénoncer la fausse bonne idée d’un gouvernement d’unité nationale qui regrouperait celles et ceux qui ont pareillement échoué. Un gouvernement d’unité nationale viserait aujourd’hui à rassembler la Caste quand c’est le peuple qu’il faut au contraire fédérer dans la fraternité, l’humanisme et l’universalisme républicains. Retrouver le podcast de l’émission ici : http://www.sudradio.fr/Podcasts/Seul-contre-tous/Il-faut-un-gouvernement-d-union-nationale

L’Union –nationale- nie la force

 

La douleur et l’émotion après l’attaque qui a frappé mercredi 7 janvier la rédaction de Charlie-Hebdo occupent un espace temporel au cours duquel la recherche du collectif et l’introspection intime de chacun d’entre nous doivent être respectées. Mais parce que justement il s’agit d’un assassinat politique perpétré à l’encontre d’un organe de presse, la réaction publique qui progressivement se façonne prend elle aussi une dimension politique et, qu’on le veuille ou non, est porteuse de conséquences. Il serait dès lors inconséquent de déserter ce terrain malgré le chagrin qui nous étreint. La volonté affichée par certains « d’union nationale » ou « d’unité nationale » est en effet un piège dont les progressistes doivent se défier, faute de quoi le lâche assassinat de mercredi deviendrait un levier réactionnaire en plus d’être déjà le témoignage de l’obscurantisme. Lire la suite