Nos Vies D’abord ! Le 94 à l’heure de l’engagement citoyen

nSXmTN_m_400x400Ce mardi 13 octobre, la liste Nos vies d’abord ! présentait sa liste départementale dans le Val-de-Marne. Et celle-ci a fait une démonstration politique nouvelle. Non seulement elle s’est largement ouverte aux personnalités non-encartées dans un parti politique (1/3), mais elle donne surtout à voir des processus démocratiques nouveaux pour sortir de la cooptation et permettre au contraire l’implication la plus large des citoyen-ne-s de la discussion au processus de décision. Lire la suite

L’union nationale est un piège, l’union de la gauche est un leurre

Les incantations et appels à une union nationale glorifiée ont réduit en bouillie en l’espace de 8 jours le corps de pensée de ceux qui à gauche n’étaient pas assez arrimés. On avait ainsi immédiatement vu s’installer un glissement vers l’alignement réactionnaire des tenants du système. On découvre aujourd’hui l’appel à l’union de la gauche qui résulterait d’une union nationale. C’est en effet dans ce prolongement que l’ensemble des élu-e-s PCF, PS, EE-LV et Gauche Citoyenne du Conseil général du Marne appellent conjointement dans une déclaration rendue publique le 15 janvier à « se rassembler autour de la majorité de gauche du Conseil général ». Résurrection de la gauche plurielle et enterrement du Front de Gauche par la mise sous le boisseau des souffrances infligées au peuple par la politique de François Hollande sonnent le glas de la gauche tout entière. Lire la suite

Pendant que le PS soustrait, le Front de Gauche additionne

sans-titre (4)Jusqu’à présent, le parti solférinien soustrayait des idées à la gauche. Le voilà qui désormais y soustrait des voix. Le Val-de-Marne, bastion communiste livré aux assauts de la bande à Luc Carvounas, 1er fédéral et secrétaire national aux relations extérieures du PS, vaut toutes les règles à calcul. Ses enseignements portent d’ailleurs au-delà des rives de la Seine et de la Marne : la démonstration par les chiffres du recul infligé à la Gauche par le parti socialiste trouve son pendant dans la résistance dynamique que permet d’opposer le Front de Gauche et l’alternative nouvelle à gauche qu’il a permis de faire émerger par son ouverture à des recompositions élargies.

Lire la suite